« Chelsea Football Club parraine le premier programme de téléréalité sur le football | Accueil | Bienvenue sur ChinaNewsMedia »

Internet : haro sur le porno

Chine_drapeau_chinois Le gouvernement central chinois a lancé une nouvelle campagne de "nettoyage" du web axés sur les contenus pornographiques. L'objectif est de limiter pour ne pas dire supprimer tous les contenus diffusés en ligne en s'attaquant aux éditeurs des sites mais également aux propriétaires de cafés internet (premier lieu d'usage de l'internet, notamment par le jeune public).

Internet_jeune_dos_3_chineshanghaio La campagne "Operation for Tomorrow", coordonnée par le Ministère de la sécurité Publique avec le soutien de 13 autres ministères, se déroulera sur 9 mois, de mars à septembre 2008.

4 comportement seront notamment poursuivis et lourdement sanctionnés :

- inclure et diffuser des contenus érotiques (textes, photos et vidéos) par le web et les mobiles, dans un objectif commercial

- lancer des sites érotiques depuis l'étranger à destination du public chinois

- organiser ou promouvoir des spectacles érotiques ou des activités de prostitution

- commettre des crimes sur le web tels que la fraude, le jeu, le vol et la vente d'objets interdits.

La campagne vise à chasser et supprimer les contenus érotiques et vulgaires sur les sites webs, fermer les blogs diffusant des contenus érotiques, contraindre les moteurs de recherche à supprimer tous les liens vers ces sites et blogs et obliger les opérateurs télécoms à couper les réseaux.

Les éditeurs contrevenants seront inscrits sur une "liste noire". Les propriétaires de cybercafé pourront aussi être poursuivis.

Une mesure encore à l'étude consisterait également à obliger les éditeurs de blogs, forums et chats à s'enregistrer avec leur vrai nom.

Selon le Beijing Youth Daily, 60 000 sites fournissant des contensu notamment audio et vidéo ont été officiellement enregistrés par les autorités. Ce seront les premiers passés en revue lors de cette campagne.

En janvier, la police de la Province de Guangdong a fermé un site proposant des vidéos érotiques live et arrêté 33 suspects. En 2007, les autorités ont fermé 44 000 sites et pages, supprimé 440 000 vidéos pornographiques et arrêté 868 suspects, poursuivis dans le cadre de 524 affaires judiciaires.

Un autre organisme public, The National Office for Cleaning Up Pornography and Fighting Illegal Publications, a annoncé le 10 février que ses branches locales avaient permis la fermeture, en 2007, de 150 publications pornographiques ainsi que des contenus mobiles et des jeux sur internet.

Sources : Kotaku, Xinhua (17 fév 2008) 

 

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/348974/26826016

Voici les sites qui parlent de Internet : haro sur le porno:

Commentaires

Poster un commentaire

Si vous avez un compte TypeKey ou TypePad, merci de vous identifier